Lexique

- ANC - Assainissement Non Collectif
- Bac à graisse
- Chasse automatique
- Epandage
- Etude hydrogéologique à la parcelle
- Filière agrée (micro-station, filtre compact ...)
- Filtre à massif de zéolithe
- Filtre à sable
- Fosse septique toutes eaux
- Lit d'épandage
- Méthode Porchet
- Perméabilité
- Poste de relevage
- SPANC
- Tertre
- Tranchée d'épandage
- Ventilation primaire
- Ventilation secondaire

Assainissement Non Collectif (ANC) :

Dit aussi assainissement individuel ou autonome. Désigne les filières d'épuration des bâtiments ne pouvant se raccorder au réseau d'assainissement collectif (« tout à l'égout »). Le terme non collectif provient du régime juridique de leur gestion : l'assainissement non collectif est sous maîtrise d'ouvrage privée, à contrario de l'assainissement collectif qui est réalisé sous maîtrise d'ouvrage publique. Une filière d'assainissement regroupe la collecte, le prétraitement, le traitement et l'élimination des effluents.


Bac à graisse :

Dispositif permettant de retenir les corps gras dans les eaux usées. Généralement placé au plus près des sorties d'eaux grasses (cuisine et/ou salle de bain), sa mise en oeuvre se justifie lorsque la fosse est trop éloignée des sorties d'eau.


Chasse Automatique :

Ce dispositif est utilisé dans les cas lorsque les épandages sont de tailles conséquentes. La chasse d'eau permet d'envoyer d'une seule bâchée une certaine quantité d'effluent, permettant d'alimenter la totalité de l'épandage.


Epandage :

L'épandage regroupe les dispositifs utilisés en traitement. Celui ci se situe en aval du prétraitement, donc de la fosse septique.


Etude Hydrogéologique à la parcelle :

l'étude hydrogéologique à la parcelle a pour rôle de définir le type et le dimensionnement des ouvrages constitutifs de la filière d'assainissement. Les ouvrages sont déterminés selon le type et la perméabilité du sol.


Filière agrée (micro-station, filtre compacte ...) :

Les filières agrées de type "micro-station" et "filtres compacts" permettent de remplacer la filière dite classique (fosse + épandage de traitement dans le sol) lorsque:
- La surface réglementaire n'est pas disponible
- Les contraintes techniques de mise en place sont trop coûteuses ou délicates (présence de roche ou de niveau massif, terrasses délicates, risque de mouvement des ouvrages ...)
- Les qualités épuratrices du sol ne sont pas rénunis (faible perméabilité, faible profondeur de sol ...)
- Contrainte de fontionnement (Hôtellerie, site touristique, agricole ...)
- Ou tout simplement lorsque c'est le souhait du propriétaire, nul ne peut empecher la mise en place d'une filière agrée
Ces filières agrées peuvent foncionner avec ou sans électricité, en résidence principale ou secondaire, être en béton, PE ou tout autre matériaux et l'entretien et le coût varie suivant la marque sélectionné par le propriétaire.
Dans tous les cas, celles-ci remplacent un système dit "classique" (fosse + épandage). Ainsi l'eau qui en ressort est dite "traitée". La quantité est exactement la même qu'avec un système classique, mais les contraintes d'infiltration sont souvent bien moindre.


Filtre à massif zéolithe :

Dispositif de traitement en sol reconstitué étanche, le filtre à massif de zéolithe est utilisé lorsque le sol n'est pas apte à l'épuration naturelle, et lorsque la perméabilité est trop faible pour infiltrer les eaux.


Filtre à sable :

Dit aussi lit filtrant est une filière de traitement dite en sol reconstituée, lorsque le terrain naturel ne permet l'épuration de l'effluent. Il peut être drainé, avec récupération des effluents après traitement pour évacuation, ou non drainé, avec infiltration en fond de fouille des effluents.


Fosse septique toutes eaux :

Organe de prétraitement, son rôle est d'éliminer une part des matières en suspension des effluents, et ainsi, de le préparer à sa dégradation dans l'épandage. Elle doit être vidangée environ tous les 4 ans à 5 ans, ou tout du moins avant que le nivea ude boue ne dépasse 50 % du volume utile de la fosse. La fosse est toutes eaux lorsqu'elle reçoit la totalité des effluents. Auparavant, les fosses pouvaient recevoir les eaux vannes (toilettes) uniquement, les eaux des sanitaires et cuisines plongeant directement dans l'épandage, on parlait alors de fosse septique. Cette dernières est proscrite dans les nouvelles installations.


Lit d'épandage :

Dispositif de traitement utilisé lorsque le sol naturel est jugé apte à l'épuration naturelle.


Méthode Porchet :

L'essai Porchet d'infiltration de l'eau dans le sol consiste à creuser un trou dans un sol, puis à le saturer d'eau pendant un certain temps.
Ensuite on maintient le niveau d'eau constant dans ce trou (en continuant à y verser de l'eau) et on mesure le volume d'eau qui s'infiltre dans le sol, pendant un certain temps.
Cet essai est utilisé pour mesurer l'aptitude d'un sol à l'assainissement autonome. C'est un essai normalisé. Son principe est donné dans un document appelé DTU.


Perméabilité :

La perméabilité d'un sol est obtenue à la suite de mesures par test de Porchet (infiltrométrie). Son unité de mesure est millimètre par heure (mm/h). Sa mesure donne des indications quant au dimensionnement des dispositifs d'infiltration des effluents, après traitement.


Poste de relevage :

Dispositif utilisé pour relever les effluents d'une filière d'assainissement. Plusieurs cas de figure se présentent :
- relevage des eaux brutes en sortie d'habitation
- relevage des eaux prétraitées entre la fosse septique et le traitement
- relevage des eaux traitées entre le traitement et l'infiltration.
Pour chacun des cas, des systèmes différents de poste de relevage sont proposés dans le marché.


SPANC :

le Service Public d'Assainissement Non Collectif est une compétence territoriale, souvent service des mairies, ou des regroupement de mairies, chargé de veiller au bon fonctionnement des filières d'assainissement non collectif sur son territoire. Pour les installations neuves, il effectue des contrôles à la conception sur dossier, puis à la réalisation lors des travaux. Pour les installations existantes, il effectue des visites de bon fonctionnement.


Tertre :

Dispositif de traitement hors sol utilisé lorsque le terrain présente des difficultés, comme la présence d'une nappe phréatique perchée par exemple.


Tranché d'épandage :

Filières de traitement prioritaire, au même titre qu'un lit d'épandage, les tranchées d'épandage sont utilisées lorsque le sol en place permet l'épuration naturelle des effluents.


Ventilation primaire :

La Ventilation dite « Primaire » qui correspond à une entrée d’air pour éviter le retour des mauvaises odeurs et évite le "désiphonage" des canalisations. Celle-ci doit être installé le plus souvent sur la chute de collonne des toilette en diamètre 100 mm plein et ressortir en toiture à 40 cm des tuiles. La ventilation primaire doit impérativement être dégagé de toute contrainte qui nuirait à sa bonne ventilation


Ventilation secondaire :

La Ventilation dite « Secondaire » sert à évacuer les gaz de fermentation liés au processus de méthanisation réalisé dans les boues à l’intérieur de la fosse en système anaérobie (sans apport d’oxygène). Celle-ci doit être installé en sortie de la fosse toutes eaux, en diamètre 100 mm plein et ressortir en toiture à 40 cm des tuiles. La ventilation secondaire doit impérativement être dégagé de toute contrainte qui nuirait à sa bonne ventilation